Corpus de texte BAC de français ES S 2013

corpus-textes-bac-francais-es-s-2013

Corrigé commentaire de texte de Jean Giono – Un roi sans divertissement

Introduction 

         – Vous pouviez partir des différentes fonctions narratives du personnage : narrateur, adjuvant… pour faire le lien avec le personnage de Mme Tim.

         – Ensuite, il ne fallait pas oublier de présenter le texte : extrait romanesque d’Un Roi sans divertissement de Jean Giono, écrit en 1947. Texte présentant un souvenir du narrateur lié à Madame Tim, un personnage qui organisait des fêtes pour ses petits-enfants.

         – La problématique possible : Comment l’auteur nous transmet-il un souvenir qui l’a marqué grâce à un personnage extraordinaire ?

         – Le plan rédigé bien sûr : Dans une première partie, nous étudierons un personnage extraordinaire, puis dans un second temps, nous analyserons le fort souvenir lié à ce personnage.

Développement :

       I. Un personnage extraordinaire.

                   A/ Un personnage central.

– Madame Tim est un personnage qui ne passe pas inaperçu.

         →Les expressions « vêtue à l’opulente, énormes, le long de son corps, elle avait du corsage » nous indiquent qu’elle porte des vêtements larges et qu’elle se met en valeur.

– C’est un personnage central, elle est au centre des activités et au centre de son entourage.

         →nombreuses indications de lieu « autour, autour d’elle l.21 et 24, au milieu de, au milieu d’un, à droite, à gauche »

                   B/ Un personnage qui dirige et qui commande.

– Elle s’entoure pour diriger.

         → »le messager, le messager de Mme Tim, des cargaisons de nourrices, les nourrices, un laquais, une domestique femme » sont autant de personnages à son service.

– Elle dirige et commande les « amusements ».

         →Métaphore « tambour-major » + expression « l’ordre de « 

         →Différentes actions : PSR « dont elle tenait une grappe dans chaque main », participe présent « distribuant des parts de gâteaux et des verres de sirop ».

                   C/ Un personnage qui suscite curiosité et admiration de la part du narrateur.

– Le narrateur était curieux de voir les fêtes organisées par Mme Tim.

         →répétition « on voyait », « on ne manquait pas de regarder », gérondifs « en se relevant, en passant la tête » montrent la curiosité du narrateur.

         →Exclamative « C’était à voir ! » = émotion forte et admiration.

         Mme Tim était donc un personnage charismatique qui organisait les fêtes qui ont tant marqué le narrateur.

       II. Un souvenir marquant.

                   A/ Une fête permanente.

– Le souvenir évoqué par le narrateur est réellement festif.

         →Multitude des activités proposées : « fêtes, goûters, promenades, jeux, sortes de bamboulas, tous ces amusements » + pluriel des expressions.

– C’est également une fête permanente.

         →Nombreuses indications de temps et durée : « à chaque instant, toujours x2, à n’en plus finir, en cas de pluie, une journée d’automne »

         →Idée permanente de mouvement : « qui descendait PSR, qui montait PSR, de courses et de sauts, qui se plissaient et se déplissaient PSR »

                   B/ Un souvenir précis et marquant.

– Ce souvenir que nous raconte le narrateur est très marquant. La précision qu’il met dans son récit nous le prouve.

         →Indication du lieu « Saint-Baudille », les différentes parenthèses qui nous donnent des indications l.15, l.29, l.31, les différents compléments du nom qui nous donnent des précisions sur les activités qui se déroulaient au château « dans le labyrinthe de buis, à dos de mulets dans le parc, sur les terrasses dans les grands combles du château… »

                   C/ Un narrateur envieux.

– Le narrateur aurait souhaité participer à ses fêtes organisées par Mme Tim.

            → Indication de temps « quand l’occasion s’en présentait » : chaque fois qu’il le pouvait le narrateur allait observer les fêtes organisées par Mme Tim.

         →Système « soit que/soit que » l. 14-15 qui montre que chaque occasion était bonne pour le narrateur pour encore une fois admirer ces fêtes.

Tout ceci montre que le narrateur a été fortement marqué par ces amusements et qu’il aurait souhaité y participer.

Conclusion

         – Vous deviez réaliser un bilan des différentes idées trouvées.

+ C’est grâce au personnage de Mme Tim, à son charisme… que le narrateur a été fortement marqué par ce souvenir.

         – Ouverture :  un des deux autres textes du corpus (avec peut-être une préférence pour l’extrait de Steinbeck)

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus