Sujet BAC série L français 2014 – question sur corpus

 

l-francais-premiere-2014-metropole-sujet-officiel

 

Corrigé BAC série L français 2014 – question sur corpus

 

Dans quelle mesure le regard que les personnages de ces texte portent sur le monde révèle-t-il leur état d’âme ?

       

Eléments de réponse :

 

  • Un personnage en souffrance :

    • La perception du monde qui entoure le personnage de Gervaise :
          
      Dans le texte de Zola, le personnage de Gervaise observe son quartier. Elle le perçoit comme un milieu hostile où la crasse, les odeurs nauséabondes et le danger se mêlent.
           
      • Vocabulaire de la vue, sens par lequel le personnage perçoit le monde + Odorat l. 8 + Ouïe l.12
      • Description des lieux avec différents connecteurs spatiaux
      • Utilisation des couleurs favorisant cette perception d’un quartier hostile « sanglants, rouge lie de vin, noirs, grisaille… »
      • « flot, piétinement, défilé, cohue » + énumérations Iétourdissement de Gervaise, le monde augment son anxiété.
            
    • L’état d’âme qui en découle :
            
      Cette perception du monde révèle l’état d’âme de Gervaise qui est dans l’attente du retour de Lantier. L’inquiétude, la peur, la douleur d’être délaissée, la souffrance… parsèment le texte :
            
      • « la peur l.13, le cou tendu, s’étourdissant l.17, sa douleur l.24 »
  • Des âmes « romantiques » :

    • La perception du monde selon les personnages :
             
      Dans les autres textes du corpus, les personnages décrivent un paysage ou un souvenir mais cette description provoque ravissement, émerveillement…
                 
      • Vocabulaire de la vue pour Stendhal et Proust
      • Description du paysage, de l’horizon … au crépuscule (Stendhal), du paysage le soir puis du couvent pour Emma Bovary, du paysage aperçu en train, cette fois le matin (Proust).
      • Vocabulaire du ravissement « joli, sublime, ravissant … » La Chartreuse de Parme, « beau matin »
      • Importance des couleurs « crépuscule rouge orangé » (Stendhal), « violette, blancs, noirs, bleuâtre » (Flaubert), « rose, incarnat, opaline, bleus, rouge… » (Proust).
             
    • L’état d’âme qui en découle :
                 
      • La nostalgie d’Emma Bovary, le désir d’oubli de soi-même.
        • Présence de la nature, champ lexical « jardins, vent, herbe, peupliers, fleurs … »
        • Verbes « s’égarait, se rappela, se sentit molle »
        • Les émotions : « attendrissement, tout abandonnée… »
                
          C’est aussi par l’attention qu’elle porte par exemple au son de la « cloche » qu’Emma repense au couvent et c’est ce souvenir qui provoque sa nostalgie.
               
      • Le ravissement, l’émerveillement, l’adéquation entre état d’âme et paysage chez Stendhal et Proust.
        • Adjectifs qualifiant le personnage « ému, ravi » (Stendhal)
        • Le lien entre le paysage et le personnage « admirant cet horizon qui parlait à son âme » l.18, « notre héros se laissait charmer par… » l.21 (Stendhal)
        • L’état d’âme du narrateur du texte de Proust découle du fait que ce personnage voit le paysage qu’il contemple comme une peinture : « peintre, pastel, incarnat, rentoiler, tableau … »
                
          Il y a adéquation avec ce paysage qu’il recherche : verbe « sentais (x2) », « je passais mon temps à courir d’une fenêtre à l’autre » suivi de deux compléments de but « pour rapprocher, pour rentoiler… »

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus