Sujet BAC de français 2014 séries technologiques – commentaire

 

stmg-sti2d-st2s-francais-premiere-2014-metropole-sujet-officiel

 

Corrigé BAC technologique français 2014 – commentaire

 

Introduction

 

  • Vous pouviez partir de la notion de personnage et de sa fonction narrative, c’est-à-dire de son utilité dans le récit.
  • Ensuite, il ne fallait pas oublier de présenter le texte : extrait romanesque de Mangeclous d’Albert Cohen, présentation et portrait du personnage.
  • La problématique possible : Comment l’auteur réussit-il à faire d’un personnage repoussant un personnage extraordinaire ?
  • Le plan rédigé bien sûr : Dans une première partie, nous étudierons le portrait comique et repoussant du personnage, puis dans un second temps, nous expliquerons comment ce personnage hors norme devient mythologique et légendaire.

 

Développement

 

  1. Un portrait comique et repoussant.

    1. Un personnage repoussant.
       
      • Présentation du personnage : identité « Pinhas Solal, dit Mangeclous » l.1, profession « faux avocat ».
      • Le narrateur fait une description péjorative de Mangeclous.
        • champ lexical du corps
        • vocabulaire des vêtements
        • Champ lexical du corps et vocabulaire des vêtements associés à des adjectifs péjoratifs qui dressent un portrait repoussant de ce personnage : « ardent, maigre et long phtisique, barbe fourchue, visage décharné, pommettes rouges, immenses pieds nus, fort sales, osseux, poilus et veineux orteils écartés, chaussures, haut-de-forme, redingote crasseuse, sourire sardonique, crâne hâlé et chauve… »
           
    2. Un personnage comique
       
      • Illustration de sa profession par une tenue vestimentaire peu reluisante « pour honorer sa profession de faux avocat » l.7
      • Elément physique comique : « son crâne [qui a] l’aspect d’une selle » l.19.
      • Les passages au discours direct « de grande délicatesse » l.5, « mon apostolat » l.8 rapportent les paroles de Mangeclous lui-même à son sujet et provoquent le rire de par le décalage entre ce qui est désigné et la façon dont le personnage désigne ce dont il parle.
        Parallèlement, le narrateur apporte des précisions qui vont dans ce sens : « surnommé Capitaine des Vents à cause d’une particularité physiologique dont il était vain » l.9,10, « Parole d’Honneur expression dont il émaillait ses discours peu véridiques » l.10, les PSR créent aussi un décalage entre le côté grandiose des surnoms et la cause de ces surnoms.
         
  2. Un personnage hors norme qui prend une dimension mythique et légendaire.

    1. Un personnage hors norme
       
      • Son comportement est hors norme : « traînant une voiturette … »
      • Mangeclous possède une caractéristique particulière : sa toux. Le narrateur utilise un adverbe d’intensité « si » dans la phrase « il était doté d’une toux si vibrante qu’elle avait fait tomber un soir le lampadaire de la synagogue » l.12. Cela crée une exagération, comme si cette toux était un don particulier. (« être doter de » = don)
      • Encore une fois, le narrateur utilise un décalage entre ce qu’il désigne : « dépression » pour parler du crâne de Mangeclous et l’utilité de ce dernier : « il [y] déposait divers objets tels que des cigarettes ou des crayons » l.20. Cela place le personnage comme étant hors norme de par ses actions. 
         
    2. Un personnage qui devient mythique et légendaire.
       
      • Les modalisateurs ou expressions modalisatrices utilisés par le narrateur : « effrayamment l.4, jamais l.4, comme d’habitude l.6, presque toujours l.14 » donnent l’impression que le personnage possède des caractéristiques particulières qui ne peuvent être réelles donc qui donnent une dimension mythique à Mangeclous.
      • C’est un personnage mythique et légendaire de par ce qu’il est, mais aussi parce qu’il possède ces caractéristiques traitées auparavant depuis longtemps et qu’il est très connu. L’indicateur chronologique « depuis un quart de siècle l.11 » et l’exagération géographique « son appétit était célèbre dans tout l’Orient l.13 » renforcent cette idée de personnage merveilleux au sens d’imaginaire.
      • Par ailleurs, l’événement dont il tire son principal surnom ne peut être vrai mais est présenté comme tel. C’est un exploit imaginé et amplifié, une légende. « On l’appelait Mangeclous parce que […] il avait en son enfance dévoré une douzaine de vis pour calmer son inexorable faim l. 16-18 »

 

Conclusion

 

  • Vous deviez réaliser un bilan des différentes idées trouvées. D’un personnage repoussant et comique, le narrateur va faire de Mangeclous un personnage hors norme de par son caractère, ses actions, son comportement. Un personnage qui va s’étoffer d’une dimension mythique et légendaire.
  • Ouverture : Vous pouviez faire le rapprochement avec « la Grande Nanon » présente dans Eugénie Grandet de Balzac qui est également un personnage repoussant et comique

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus