Sujet BAC série L français 2015 – commentaire

 

l-francais-premiere-2015-metropole-sujet-officiel

 

Corrigé BAC série L français 2015 – commentaire

 

Introduction

 

  • Vous pouviez partir des différentes fonctions de la poésie pour arriver à celle d’invitation au voyage.
  • Ensuite, il ne fallait pas oublier de présenter le texte : poème « Les Voiles », extrait de l’Oeuvre Posthume de Lamartine.
  • La problématique possible : Comment le poète retranscrit-il son désir de voyager et sa déception suite au voyage ?
  • Le plan rédigé bien sûr : Dans une première partie, nous étudierons le désir de voyager du poète, puis dans un second temps, nous démontrerons la prise de conscience de l’auteur. Enfin, nous expliquerons la déception de Lamartine suite au voyage.

 

Développement

 

  1. Le désir de voyager.

    1. Le désir de découvrir.
       
      • Attirance pour l’inconnu : le poète imagine des lieux magnifiques et des sensations merveilleuses :, répétition du mot « rêves » v.4 et 14 ainsi que le mot « pensée » v.3, comparaison « comme le champ de mes rêves chéris » v.14
      • Espoir de découverte : Métaphores « continents de vie » v.7 et « îles de joie » v.7 et proposition subordonnée relative « où la gloire et l’amour m’appelaient de la main » v.8
         
    2. La sensation de liberté.
       
      • Le poète a besoin de la liberté et la désire : répétition du substantif « ailes » v. 1, 2, et 15 + verbes « emportaient, flottaient » qui donnent l’idée d’aller sans but précis.
         
    3. Un véritable désir de partir, de voyager.
       
      • Le poète envisage toutes les possibilités : les mots « ailes « et « rêves » sont toujours au pluriel.
      • Il envisage tous les horizons : répétition de « tous » qui exprime la pluralité.
         
  2. Le voyage, une prise de conscience.

    1. L’avant et l’après voyage.
       
      • Il y a une rupture dans le poème qui peut être scindé en deux parties : l’avant et l’après voyage :
        présence de connecteurs temporels « quand » v.1, « et maintenant » v.11 et « autrefois » v.13 + changement dans l’utilisation des temps verbaux : l’imparfait essentiellement des vers 1 à 10 (l’avant voyage) puis utilisation du présent (l’après voyage) ainsi que du passé simple (la prise de conscience).
      • Thème de la mer et du bateau « mers, flots, écume, rivage, écueil … » et « voiles, flottaient, nef, cap  » mais aussi références au port symbole du retour : position statique du poète « assis au bord du cap » v.11.
         
    2. Les conséquences du voyage : une prise de conscience.
       
      • Le poète s’identifie à un navire qui sombre : vocabulaire qui concerne le bateau « cet écueil me brisa … ce bord … sombra » v.17 – 18 = image de son désir qui a sombré.
      • Le poète ressent de l’amertume par rapport au moment où il avait encore le désir de voyager : signification à la rime « mers/amers » strophe 1, « inconnu/revenu » strophe 3.
         
  3. La déception suite au voyage.

    1. La déception du poète.
       
      • Suite au voyage, le poète ressent une grande déception : double comparaison + enjambement du vers 15 à 16 pour allonger le vers et retranscrire la déception : « comme le champ de mes rêves chéris, mais comme un champ de mort où mes ailes semées de moi-même partout me montrent les débris ».
         
    2. Un désir de voyager éteint.
       
      • Le désir de voyager s’est éteint : idée de mort avec les termes « funeste » v.17 et « sombra » v.18
      • Le poète effectue une distanciation avec ce désir : utilisation de l’article démonstratif « ces flots » v. 12.
         
    3. Pourtant … quelques regrets subsistent.
       
      • Le poète regrette le temps où il avait ce désir d’aventure et de découverte : deux adverbes « encor » et « tant » v.13.
      • La poésie lui permet de retrouver cette sensation de vouloir voyager : versification et figures de style utilisées.

 

Conclusion

 

  • Vous deviez réaliser un bilan des différentes idées trouvées : le désir de voyager du poète, sa déception après avoir voyagé, ses sentiments avant et après le voyage et le rôle de la poésie dans la retranscription de ce thème.
  • Ouverture : Vous pouviez faire le rapprochement avec le poème de Jean de La Ville de Mirmont, L’Horizon chimérique, dans lequel le poète expliquait que son désir de voyager n’était pas assez fort pour le décider à partir.

 

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus