Sujet BAC séries S-ES français 2015 – dissertation

 

En vous fondant sur des exemples puisés dans le corpus et dans votre expérience de spectateur, vous vous demanderez dans quelle mesure la mise en scène renforce l’émotion que suscite le texte théâtral.

 

s-es-francais-premiere-2015-metropole-sujet-officiel

 

 

Corrigé BAC séries S-ES français 2015 – dissertation

 

Plusieurs termes devaient tout particulièrement attirer votre attention.

 

En vous fondant sur des exemples puisés dans le corpus et dans votre expérience de spectateur, vous vous demanderez dans quelle mesure la mise en scène renforce l’émotion que suscite le texte théâtral.

 

L’enjeu du sujet est d’expliquer la fonction de la mise en scène par rapport au texte.

 

Introduction

 

  • Vous pouviez partir de l’évolution du texte théâtral et de la mise en scène au fil des siècles.
  • Faire le lien avec le sujet
  • En déduire la problématique possible : Quelles sont les fonctions de la mise en scène par rapport au texte théâtral ?
  • Le plan rédigé : Dans un premier temps, nous expliquerons que c’est le texte théâtral qui suscite l’émotion chez le spectateur, puis dans un second temps, nous démontrerons que la mise en scène renforce cette émotion suscitée par le texte. Enfin, dans une troisième partie, nous verrons que la mise en scène peut susciter l’émotion sans nécessairement être étayée par le texte théâtral.

 

Développement

 

  1. Le texte théâtral suscite l’émotion chez le spectateur.

    1. Le texte théâtral est un dialogue constant.
       

      • Les mots, les jeux de mots, la vivacité des répliques, éventuellement la versification font la beauté du texte et suscitent diverses émotions chez le spectateur comme l’émerveillement, le rire, l’attention … Le Marivaudage en est un bon exemple, c’est par la vivacité du dialogue avec la reprise de réplique en réplique du même vocabulaire que les liens entre les personnages se tissent et que le spectateur éprouvent la joie d’être complice du jeu mis en place par l’échange des rôles dans une pièce telle que Le Jeu de l’Amour et du Hasard.
         
    2. Le texte théâtral permet la compréhension et donc suscite les émotion
       

      • Le procédé de double énonciation permet de fournir au spectateur les éléments nécessaire à sa compréhension et ainsi l’impliquer pleinement dans le jeu. Dans la scène d’exposition de Tartuffe, Mme Pernelle qui monopolise le dialogue une partie de la scène présente un à un les autres personnages et fournit ainsi les informations nécessaires au spectateur.
        Enfin, quant c’est aux autres personnages de parler, ils dressent un portrait tel de Tartuffe que le spectateur éprouve de suite de l’antipathie pour lui. Dans Phèdre de Racine, Théramène fait le récit de la mort d’Hippolyte en donnant des détails sanglants et en exprimant son émotion. Ainsi, la même émotion est provoquée chez le spectateur.
         
    3. Le texte théâtral est un moyen de persuasion et d’identification pour le spectateur.
       

      • Grâce aux monologues le spectateur est complice du personnage. Nous pouvons citer le monologue de Figaro dans Le Mariage de Figaro, durant lequel ce personnage interpelle le spectateur pour le faire réfléchir sur la fidélité ou encore celui d’Alexandre dans Le Tigre bleu de l’Euphrate qui suscite la pitié du spectateur face à la mort du personnage.
         
  2. La mise en scène peut susciter l’émotion sans nécessairement être étayée par le texte théâtral.

    1. Les décors au service du texte.
       

      • Le décor est aussi un moyen de provoquer des émotions telles que la surprise, l’étonnement, l’ébahissement, la répulsion ou la terreur … Dans le théâtre de machines, ils ont pour but de produire des effets spectaculaires. On peut citer la scène finale de Don Juan de Molière ou la statue emporte Don Juan.
         
    2. Les maquillages et costumes.
       

      • Les masques, maquillages et costumes jouent aussi un rôle important dans le fait de provoquer des émotions chez le spectateur. Ainsi, les masques antiques pour la tragédie inspiraient la terreur tandis que ceux pour la comédie accentuaient le ridicule. (+ Jeu de l’Amour et du Hasard avec double échange des costumes).
         
    3. Les jeux de scène.
       

      • Enfin, le théâtre est fait pour être joué. Ce sont donc les jeux de scène, de gestes et de tons qui vont susciter des émotions. Le comique de geste est évidemment à citer, avec par exemple, les coups de bâton donnés par Scapin à Géronte dans Les Fourberies de Scapin de Molière ou encore les lazzis, mimiques grotesques de la Commedia dell’arte. (pour le rire)

        Parallèlement, la tristesse, la pitié peuvent être transmises par le jeu des acteurs comme dans Le Roi se meurt de Ionesco.

 

Conclusion

 

  • Bilan des idées trouvées. Il s’agissait d’évoquer les différentes fonctions de la mise en scène et du lien étroit qui existe avec le texte, sans oublier que la représentation est une interprétation du texte et qu’elle dépend donc de la volonté du metteur en scène.
  • Ouverture : Vous pouviez ouvrir avec une question sur les fonctions du spectateur.

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus