Sujet de l’analyse d’un document en histoire

L’économie-monde britannique
Montrez que ce document témoigne des différentes formes de la domination britannique sur l’économie-monde au milieu du XIXe siècle.

Document d’histoire : Londres en 1860

D’abord on est ébloui des richesses et des merveilles de Londres, mais bientôt on s’aperçoit que cette Babylone se compose de plusieurs villes entièrement distinctes et n’ayant guère rien de commun que le dôme de fumée qui les recouvre. Chacun de ces quartiers forme comme un monde à part qu’il faut étudier séparément. […] Le principe de la division du travail qui a fait la puissance de l’Angleterre, a été introduit à Londres avec la rigueur la plus impitoyable dans la hiérarchie des classes et dans la distribution de leurs demeures. D’un côté, sur le bord de la noire Tamise, toute grouillante d’embarcations, sont les quartiers du grand commerce avec leurs processions de navires, leur ignobles jetées, encombrées de marchandises, leurs docks où sont empilées des richesses suffisantes pour acheter un royaume d’Asie ou d’Afrique. Dans les faubourgs de l’est et du nord sont les quartiers industriels avec leurs ruelles sombres et tortueuses, leurs montagnes de houille, leurs fabriques toujours frémissantes, leurs cheminées qui plongent dans un  éternel brouillard de charbon, leur population hâve1 et déguenillée qui se traîne dans la dégradation la plus abjecte. Au centre de Londres résident les innombrables shopkeepers2 et marchands de toute espèce, qui sont le fond même de la nation et dont les magasins et les échoppes, mis bout à bout, feraient le tour de l’Angleterre. Ils ont pour club, pour centre de réunion, le quartier de la Cité où leur banquiers, pressés à l’étroit, dans les ruelles sombres qui environnent la Bourse et la Banque, voient affluer dans leurs comptoirs l’or de tous les continents. Là se concluent en quelques heures les opérations les plus gigantesques et s’ourdissent 3 sans bruit des spéculations commerciales qui entrainent les conséquences les plus importantes et font davantage pour la ruine et la prospérité des empires que toutes les subtilités des diplomates.

Extrait du Guide du voyageur à Londres et aux environs. Elisée Reclus4, Paris, Hachette 1860.

1 hâve : maigre et pâle

2 shopkeeper : boutiquier

3 s’ourdissent : se préparent

4 Elisée Reclus : géographe français

 

Corrigé analyse d’un document en histoire – Londres en 1860

La victoire sur Napoléon à Waterloo, en 1815, ouvre la voie à la domination britannique. La Grande-Bretagne va continuer à étendre son Empire dans le monde. La puissance britannique dépasse les domaines militaire et économique. L’empire est constitué de la Grande-Bretagne, des dominions, de l’Inde, des colonies, des protectorats, des mandats et du Sarawak.

Quels sont les différentes formes de la domination britannique sur l’économie-monde au XIXe siècle ?

 

I/ L’hégémonie britannique

 

  • Essor démographique : population passe de 10,5 millions en 1801 à 37 millions en 1901
  • suprématie militaire et navale : Royale Navy
  • puissance industrielle, commerciale et financière
  • La livre et la première monnaie mondiale
  • domination idéologique : lutte contre l’esclavage, modèle politique s’exporte dans les dominions jusqu’en Inde. (document : « principe de division du travail »)
  • Suprématie technique : développement des transports (chemin de fer, bateaux à vapeur) et des outils de communication (télégraphe…)
  • création des fuseaux horaires et du méridien de Greenwich

 

II/ Une puissance navale et militaire

 

  • armée et marine puissante : marine permet de contrôler ce vaste empire
  • Royal Navy : marine la plus puissante du monde
  • armée coloniale : composée majoritairement d’indigènes et de peu de britanniques mais ces derniers occupent les postes à responsabilité.
  • Colonies financent leur domination
  • armée sert à conquérir des territoires et à réprimer les révoltes (ex : en Inde)
  • course aux armements avec les autres grandes puissances européennes
  • périodes de défaites (ex : contre les boers) et la puissance britannique est alors contestée

 

III/ La puissance économique et industrielle britannique

 

  • première puissance commerciale mondiale grâce à son industrialisation (document fait référence aux fumées des industries)
  • développement de l’industrie textile, des biens de consommation et du chemin de fer
  • taux d’exportation important (document : Tamise toute grouillante)
  • exporte des produits manufacturés et importe des matières premières et des denrées alimentaires
  • concurrence allemande à la fin du XIXe siècle
  • La city est la première place financière du monde (document évoque « La Bourse et la banque »)
  • Développement du libre-échange dans les années 1840
  • agriculture sacrifiée au profit de l’industrie

 

Le XIXe siècle, jusqu’à la première guerre mondiale est bien le siècle de l’Empire britannique. Il doit sa domination au commerce, à sa politique impériale et à son armée. L’influence britannique se remarque également au niveau culturel.

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail