Comment fonder l’intelligibilité ?

 

Notion du BAC : La raison et le réel

 

Introduction

 

Nous tenterons de répondre dans le cadre de notre étude à la question de savoir comment lhomme peut fonder lintelligibilité en philosophie de façon à approfondir le thème de la raison et du réel. Lêtre en effet a sa raison dêtre par conséquent il serait par définition intelligible mais faut il inverser ce rapport et poser lintelligibilité de lêtre relativement au principe de raison suffisante? Lintelligibilité accompagne telle lêtre ou le principe de raison suffisante fonde til lintelligibilité? Nous étudierons lintelligibilité nécessaire, lindispensable identité de la chose avec elle-même et les conditions indispensables à un tel fondement.

 

Lintelligibilité nécessaire

 

Lintelligibilité est nécessaire, il nous faut mettre en avant lidentité de la chose avec elle-même que le principe de raison suffisante soit intrinsèque ou extrinsèque. Dans la relation de la chose à un autre être, le principe est alors sa cause, lintelligibilité est alors dans ce cas le principe de raison intrinsèque, il ne dit rien dautre que le principe didentité et de causalité qui sont des variétés du principe de raison suffisante. Comment maintenir la particularité du principe de raison suffisante face au principe didentité? Le principe dans son être intrinsèque nest pas une dénomination de principe didentité, il est le principe didentité lui-même; pour maintenir les différences entre le principe de raison suffisante et le principe didentité, il est nécessaire que la raison ait le sens de principe ou de fondement. Si lon ne veut pas que le principe de raison suffisante se confonde avec le principe de causalité et didentité, la raison doit signifier le principe dexplication; il doit être un principe explicatif, la raison explicative est le sens profond du principe. Lidée dune explication universelle est absurde car lexplication est relative donc il est important quelle soit universelle. Le principe dune démonstration nest pas une démonstration affirme Aristote, cela vaut pour lordre logique mais pour lordre de lêtre, donc lordre ontologique également. Sil ny a pas de terme premier, on entre dans une régression à linfini, cest un cercle vicieux, il ny a plus dexplication. Or un principe premier na pas de principe sinon il serait dérivé. Le premier principe sexplique par lui-même. Comment cela est-il possible? Le principe dune chose est différent de la chose. Elle sen distingue du seul fait quelle en découle. Le premier terme est il intelligible? Il ne peut être expliqué. Avons-nous toujours raison de donner des raisons? Il y a en fait quatre questions principales que lhomme peut se poser selon le philosophe Aristote, toutes les autres questions sy ramènent. La première est, cela est-il? La seconde, quest-ce que cest? La troisième, cela est il ainsi? Et la dernière, pourquoi est-ce ainsi? La question pourquoi est caractéristique de la raison pour Aristote, car sa réponse sobtient par une démonstration. Il nous faut poser le mouvement vers la vérité, la raison cède la place à lintelligence, elle doit sarrêter à un premier principe. Lentendement serait donc discursif. La question pourquoi exprime la nature de la raison qui relance la question pourquoi, il suffit de remonter à linconditionné qui ne peut avoir de raison. De ce fait la question pourquoi devient absurde lorsquon lapplique à ce premier terme. Une conséquence doit se poser, il faut reconnaître les limites de la raison. Ainsi, la compétence de la raison négale pas lamplitude de lêtre. La raison est une fonction humaine qui ne peut pas être érigée en absolu. Il nest pas raisonnable de poser la question pourquoi à propos de tout. Avons-nous toujours demandé des raisons? La conclusion de notre réflexion est quil y a de linexplicable dans lêtre.

      

Lexemple de Schopenhauer

 

Le penseur met en avant la quadruple racine de raison suffisante. Il faut dit-il chercher la raison de ce qui est. Le principe de raison suffisante est linstrument approprié. Comment le comprendre si lon prend conscience de ce qui se diversifie en plusieurs réflexions? Le monde est ma représentation, le monde et les objets sont des représentations mais il y a un ordre dans le monde des phénomènes, le principe de raison suffisante permet de reconnaître mes représentation qui sont soumises à ce principe; il y a élucidation des quatre déterminations possibles du principe de raisons suffisante :

 

  • Les sensations et les impressions
  • Les concepts, les notions abstraites
  • La perception a priori
  • Mon sentiment de lêtre

 

Nous pouvons donc affirmer que ce principe explicatif peut malgré les limites et la finitude de la raison assurer les explications des faits et rendre compte de tout selon la causalité, la finalité, le déterminisme et la non contradiction.

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Un ebook de méthodologie pour aller plus loin

Avec cet ebook rédigé par un professeur de philosophie enseignant en Terminal, correcteur au BAC et examinateur à l'oral du BAC,  vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

comment faire une dissertation de philosophie pour le BAC