méthodolodie histoire géographie

Pas une journée sans qu’on vous le dise : le bac, ça se révise à l’avance, pas à la dernière minutes quand les cours sont terminés… Facile à dire quand les cours succèdent aux interros ! 

 

Voici quelques idées pour planifier ses révisions du BAC et trouver le temps de bachoter.

 

 

Planifier ses révisions du BAC, à quoi ça sert ?

Mieux vaut partir à point… Depuis La Fontaine et sa célèbre fable, Le lièvre et la tortue, vous commencez à le savoir ! N’empêche que si le mois de juin vous paraît encore loin et que vous êtes de moins en moins nombreux à commencer les révisions pendant les vacances de printemps, vous avez quand même intérêt à y penser. Voici quelques conseils d’organisation, bien utiles lorsque vous vous y mettrez.

 

Forgez-vous un moral d’acier

Vous pensez que le bac ne sert à rien ? Pourtant, il s’agit pour vous d’une épreuve incontournable. Ne serait-ce que pour être débarrassé(e) de cette tension (la vôtre et celle de vos parents : « quand tu auras ton bac, on verra… »). Et puis, le bac vous permet de quitter le lycée, ses conseils de classe, ses bulletins et autres réjouissances… Et de partir vers de nouveaux horizons.

Alors rien que pour ces bonnes raisons, dites-le vous : « J’aurai mon bac. » Et chassez de votre tête les phrases du style : « Et si je ne l’ai pas ? » Jusqu’à la fin des épreuves, fuyez également tous ceux qui vous disent : « Ça serait bien un miracle… fort peu de chances… »

C’est vous qui menez et gagnerez la bataille, pas eux. Vous pouvez faire des miracles… si vous y croyez. Et aussi si vous bachotez, mais pas n’importe comment. Alors prenez une heure ou deux pour organiser vos révisions de manière hyper-efficace.

 

Définissez vos objectifs

C’est indispensable pour être motivé(e) ! Décrocher le bac est déjà l’objectif ultime. Cela signifie que vous devez assurer et bosser davantage les matières à gros coefficient. Par exemple, si vous devez passer trois fois plus de temps en histoire-géographie qu’en physique pour gagner deux points, et que vous êtes en S, donnez la priorité à la physique. Bien-sûr que l’histoire et la géo sont importantes, bien-sûr qu’elles peuvent vous passionner, mais vous vous y replongerez après le bac…

Chiffrez ensuite vos objectifs, tout en étant honnête avec vous-même : par exemple, pour espérer raisonnablement avoir 12 en histoire-géo, compte tenu de vos connaissances actuelles, combien d’heures de travail devez-vous compter ?

Enfin, inscrivez par ordre d’importance les matières à soigner si vous visez une mention, si vous avez des points en retard dans certaines matières, etc.

 

Mesurez votre temps

Maintenant que vous savez ce que vous voulez, vous devez évaluer le temps dont vous disposez pour attaquer vos révisions. Commencez par observer vos habitudes pendant une semaine. Notez vos horaires : lever, départ au bahut, cours, retour à la maison, moments de travail personnel, repas, temps libres, sorties, sommeil… tout quoi ! Notez aussi les jours fériés et les grands événements programmés (genre fêtes de famille). Vous avez maintenant sous les yeux le déroulement des derniers mois avant le bac et les « blancs » qu’il vous reste pour y caser vos révisions.

 

Evaluez vos révisions

Matière par matière, divisez votre programme en chapitres. D’ici le bac, vous devrez avoir étudié tant de chapitres d’histoire, tant de dossiers de maths… Calculez la meilleure manière de répartir cette grosse charge de travail selon les plages de temps libres sur votre planning. Tenez compte du fait que vos révisions ne seront pas régulières. Pendant la semaine, vous devrez relire vos cours de la journée. Le week-end, en revanche, vous pourrez intégrer des révisions.

Voir comment établir son planning avec un modèle

 

Trouvez votre rythme

Pour planifier ses révisions du BAC, il faut se demander combien de temps vous pouvez  travailler chaque jour ? Soyez réaliste : douze heures par jour semble utopique, mais deux heures un peu juste…

Abordez également vos révisions en scientifique : en principe, on bosse mieux avant 11 heures et après 15 heures. Mieux vaut alors réviser les chapitres les plus ardus. Autour de midi et dans la soirée, privilégiez plutôt les matières faciles ainsi que les petits exercices.

Restez fidèle aux méthodes de travail déjà éprouvées : si vous travaillez mieux seul, inutile d’essayer d’aller bosser avec vos potes. Si vous retenez mieux en écrivant, il serait vain d’essayez de réviser uniquement en lisant, etc.

 

Réajustez en permanence

Le plus dur, quand on a un planning, c’est de réussir à le suivre à la lettre. Aussi, vous devez en permanence songer à l’ajuster. Une fois par semaine ou par quinzaine, vérifiez que vous avez bien rempli le contrat que vous vous étiez fixé. Si besoin, modérez vos ambitions et allégez votre programme : inutile de vous décourager en vous fixant des objectifs irréalisables. Un bon planning doit rester souple, ne serait-ce que pour intégrer les imprévus.

 

Faites-vous plaisir

Pour avancer, jouez de la carotte et du bâton : un pot avec mes potes quand j’aurai fini un chapitre de maths, une heure de télé ou de jeux vidéo quand j’aurai fini ma fiche d’histoire… Vous avez bouclé le planning de la semaine ? Ça vaut bien une séance d’auto-congratulation ! Le respect du prochain commence par le respect de soi !

 

À faire, à ne pas faire pour planifier ses révisions du BAC

 

À faire

 

  • Intégrer ses hobbies dans son emploi du temps.
  • La sieste sans complexe : une demi-heure après déjeuner vaut trois heures de sommeil nocturne.
  • Le vide dans sa tête avant de se mettre au boulot et évacuer tout ce qui gêne la concentration.
  • Garder ce que l’on préfère pour la fin.
  • Trouver du plaisir à ce que l’on fait.
  • Positiver.

À ne pas faire

 

  • Forcer votre rythme sans tenir compte de votre chronobiologie.
  • Rogner votre temps de sommeil. Vous perdrez en efficacité.
  • Travailler plusieurs heures d’affilée sans vous ménager de pauses.
  • Se laisser déranger à n’importe quel moment.
  • Se décourager si l’on ne respecte pas son planning.
  • Jouer les héros pour respecter son planning.
  • Se fixer des objectifs impossibles à tenir.
  • Dire d’emblée que vous êtes nul(le).

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailhttp://www.reviser-bac.fr/wp-content/uploads/2016/04/Fotolia_11136936_XS.jpghttp://www.reviser-bac.fr/wp-content/uploads/2016/04/Fotolia_11136936_XS-150x150.jpgVéronique SeignolMéthodologie BaccalauréatOrganisation, révisions du BAC
Pas une journée sans qu’on vous le dise : le bac, ça se révise à l’avance, pas à la dernière minutes quand les cours sont terminés... Facile à dire quand les cours succèdent aux interros !    Voici quelques idées pour planifier ses révisions du BAC et trouver le temps de...