Sujet partie 3 BAC 2012 ES L anticipé de sciences

 

thème   SVT : Féminin masculin

 

sujet bac ES L sciences

 

Corrigé commentaire argumenté BAC 2012 ES S sciences – partie 1

 

Question 1 :

 

Il fallait choisir la proposition 4

 

Question 2 :

 

Le couple, après deux ans de tentatives infructueuses présentent des troubles de la fertilité.

D’après l’énoncé, on peut noter comme éléments « anormaux » : les cycles irréguliers chez Jeanne et, chez Paul, une densité de spermatozoïdes un peu faible (11 millions par mL contre plus de 15 normalement) et un très faible nombre de spermatozoïdes totalement mobiles (16% contre plus de 40% normalement).

Au vu de ce tableau clinique, les médecins ont donc proposé au couple et notamment à Jeanne une stimulation ovarienne suivie normalement d’une ponction des ovocytes sous contrôle échographique et donc une procréation médicalement assistée PMA de type « Fécondation In Vitro Et Transfert d’Embryon » ou « FIVETE ».

Les deux hormones FSH et LH utilisées sont les deux gonadostimulines produites par l’hypophyse :
FSH, l’hormone stimulant les follicules stimulera la maturation de plusieurs follicules au sein des ovaires.
Alors que LH, l’hormone lutéinisante, stimulatrice du corps jaune en seconde partie de cycle est aussi l’hormone dont le pic déclenche l’ovulation quand les follicules sont matures.

Les spermatozoïdes étant peu mobiles et peu nombreux, la fécondation in vitro convient sans doute mieux qu’une insémination artificielle.

Conclusion : les médecins ont choisi une FIVETE avec les propres gamètes des deux parents.

 

 

Remarque importante : On pourrait aussi imaginer dans le cas de ce couple une insémination artificielle avec le sperme du conjoint (proposition 1) mais avec modification et notamment concentration préalable du sperme et vérification précoce que la stimulation ovarienne n’a pas induit la production de multiples ovocytes et n’engagera pas une grossesse multiple …………… !
Cette solution pourrait d’abord être tentée avant d’engager le protocole plus lourd qu’est la  FIVETE………………….. Les deux propositions 1 et 4 semblaient donc pertinentes…..
Par contre, inutile en première ou deuxième intention de faire appel à du sperme d’un donneur puisque le sperme du conjoint contient bel et bien des spermatozoïdes valides.

 

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail