Une fois la production écrite et la synthèse des TPE rendus, il faut préparer la soutenance orale ! Pour t’aider, nous avons demandé à Carol, une  professeure de SVT qui fait partie chaque année d’un jury de TPE, de répondre à nos questions sur l’ oral des TPE.

 

Quelle est la place de cette soutenance orale dans la note du TPE ?

Cet oral est très important car il est noté sur 6 points ; il faut aussi savoir que c’est le même jury qui évalue la production écrite et la note synthétique, sur 6 points. Les 8 points restants sont attribués par les professeurs qui suivent les élèves pendant l’année.

 

Quand se déroule la soutenance orale de TPE ?

Voici ce que dit le texte officiel : « L’épreuve est organisée sous l’autorité du recteur et se déroule au sein de l’établissement, sous la responsabilité du chef d’établissement, dans le courant du deuxième trimestre de l’année scolaire de première et dans tous les cas avant les vacances de printemps. »
C’est donc en général en février/mars, avant ou après les vacances d’hiver.

 

Où se passe l’oral des TPE ?

L’élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

 

Quelle est la durée de la soutenance orale ?

Le bulletin officiel précise que « la soutenance orale, d’une durée modulable selon la taille du groupe sur la base de 10 minutes par élève, se décompose en deux temps d’égale durée :
. un premier temps au cours duquel le groupe d’élèves (ou l’élève) présente le travail réalisé;
. un temps d’entretien au cours duquel chaque élève est interrogé sur sa contribution personnelle. »
Donc en théorie le groupe dispose de 10 mn par personne pour la présentation et les questions, découpées en 2 fois 5 mn. Pour un groupe de 3 personnes, cela fait 30 mn, une partie exposé de 15 mn  et une partie questions de 15 mn. Attention à ne pas dépasser le temps, car certains examinateurs  coupent la parole si le temps est dépassé, ou donnent des points en moins.

 

Qui fait partie du jury ?

Au moins deux professeurs, enseignants dans les 2 matières du TPE. Ils font en général partie de l’établissement, mais pas toujours. Il est possible que ce soit l’un  des professeurs de l’année de l’élève, mais pas ceux qui ont encadré l’élève pendant l’année.
Les professeurs qui font passer la soutenance orale notent également la production écrite et la note synthétique, le tout sur 12 points.
Les professeurs qui ont encadré le groupe pendant l’année donnent une note sur 8.

 

Comment dois-je m’habiller ?

Comme tous les jours, il n’y a pas de tenue particulière à porter mais ce n’est pas un jour à faire des excentricités. 
C’est différent quand le groupe prévoit une mise en scène : une blouse blanche pour représenter un scientifique, un costume pour un présentateur TV, …

 

Dois-je arriver en avance ?

Il n’y a pas de temps de préparation dans la salle. Mais il vaut mieux prévoir 15 mn d’avance pour ne pas arriver en stressant.

 

Que faut-il présenter à l’oral ?

Il ne s’agit surtout pas d’une relecture de la production finale ou de la synthèse.

Il s’agit de présenter et de justifier le choix du sujet, la problématique, la démarche et répondre à la problématique. Il est de toutes façons impossible de présenter la totalité du contenu de la production finale ; il faut sélectionnez les parties les plus importantes, celles qui permettent de répondre à  la  problématique et bien conclure.

Indiquez bien « Nous avons choisi de ne présenter que .. tel et telle partie, dans un soucis de clarté et en justifiant le choix.

De plus, dans la mesure où l’élève a en face de lui deux professeurs de deux matières différentes, il ne faut pas hésiter à donner des explications : par exemple si on parle de globules rouges, il faut rappeler la composition du sang.

 

Comment présenter ? Faut-il obligatoirement faire quelque chose d’original ?

Le minimum est de faire un support du type power-point. Et surtout, il ne faut PAS LIRE ses notes écrites.

C’est  bien d’être original, mais uniquement si cela sert la problématique à traiter. La forme ne doit pas prendre le pas sur le contenu.

J’ai déjà vu :

  • Des débats télévisés : 1 animateur et 2 scientifiques ayant des avis contraires ; L’animateur présente le sujet, la problématique et le rôle de chacun. Les 2 scientifiques donnent les arguments et l’animateur donne la conclusion.
  • Des reconstitutions de scènes de crime
  • Des pièces de théâtre
  • Des Vidéos
  • Des Sites internet
  • Des journaux
  • Des expériences : attention, il faut qu’elles soient bien préparée, pas trop ambitieuses

 

Qui doit parler dans le groupe ?

  • Il faut répartir équitablement le temps de parole pendant la partie présentation.
  • Il ne faut pas qu’un élève répète quelque chose qui a déjà été dit par un autre élève du groupe ou monopolise tout le temps de parole.
  • LA SEULE SOLUTION, c’est de bien s’entrainer avant la soutenance.

 

Est-ce que tous les élèves auront la même note ?    

Non, pas forcément ; il n’est pas rare de voir 1 à 2 points de différence entre les élèves d’un même groupe.En effet, les professeurs qui ont suivi les travaux personnels encadrés du groupe d’élèves  évaluent la démarche personnelle de chaque élève et son investissement en lui donnant une note sur 8.
Le jury d’au moins deux professeurs  attribue une note individuelle sur 6 pour la présentation du travail  (soutenance orale) et une note sur 6 pour à la fois la production finale réalisée (partie commune) et la note de synthèse individuelle (individuelle). En théorie, seule la production finale, notée sur 4 points, est purement individuelle.

Est-ce que on va nous poser des questions ? Si oui, quels types de questions et à qui ?

La partie questions dure 5 mn par élève. Tous les élèves ont à répondre à des questions. Si un élève a moins parlé que les autres, il aura à priori plus de questions.
Les questions sont destinées à faire préciser des sujets pas clairs dans l’exposé, à voir l’implication de chacun dans le projet et à juger l’ouverture d’esprit des élèves.
Les autres élèves doivent laisser l’élève interrogé répondre, sauf si il est vraiment en difficulté.
Tous les élèves doivent avoir lu la partie rédigée par les autres, au cas où la question porterait sur ces parties.

 

Comment se préparer ?

Il est indispensable, une fois la présentation préparée,  de faire des répétitions en groupe, tous ensemble ; cela permet :

  • A chacun d’apprendre ton texte (NE PAS LIRE SON TEXTE),
  • De ne pas découvrir le jour J ce que l’autre a préparé, de vérifier en amont les autres parties et d’apporter des corrections si nécessaire,
  • D’éviter les redites,
  • D’équilibrer et de gérer le temps de parole de chacun et la durée totale de l’exposé,
  • D’organiser l’interactivité entre les élèves.

Chaque élève du groupe doit avoir lu la totalité du dossier écrit et doit être capable de répondre à une question sur une partie qu’il n’a pas rédigée.
Un conseil : demander aux professeurs référents si ils peuvent un « TPE blanc » (ils ne sont pas obligés de le faire).

 

Et si l’élève a besoin de matériel, un rétroprojecteur, un ordinateur, du matériel pour faire une expérience ?

Il faut vérifier à l’avance auprès des professeurs qui suivent le TPE quel est le matériel qui sera disponible dans la salle et donner une liste de matériel à l’avance.

Un conseil : Imprimer la présentation pour la donner au jury en cas de défaillance du rétroprojecteur, de l’ordinateur ou de la clé USB.

 

 

Que faire en arrivant ?

En entrant dans la salle,  PENSER à DIRE BONJOUR !

Ensuite, les élèves doivent se présenter en indiquant leur nom et prénom (pour que les professeurs puissent les repérer et les noter individuellement)

Un conseil : préparer un badge ou une étiquette autocollante avec son nom.

 

 

Quels sont les critères de notation ?

  • Faire une présentation argumentée
    • Construction de l’exposé : l’exposé doit comprendre une introduction avec l’énoncé de la problématique, un développement structuré répondant à la problématique et une conclusion et respecter le temps de parole
    • Argumentation et justification des choix : Les choix de la problématique et du type de production pour répondre à cette problématique sont présentés, justifiés par des arguments pertinents. Les pistes suivies et abandonnées au fur et à mesure de la problématisation sont présentées et justifiées.
    • Réactivité face aux questions : les élèves doivent maîtriser le sujet et répondre sans problème aux questions
    • Richesse des connaissances mises en jeu : l’élève doit maîtriser les connaissances présentes dans la production écrite et montrer une curiosité d’esprit autour du sujet
  • Expression orale
    • Qualité de l’expression orale (clarté, audibilité, richesse du vocabulaire) : Le vocabulaire utilisé est précis et maîtrisé. L’élève doit éviter de laisser des « blancs », de faire des répétitions ou hésiter; il doit articuler et parler suffisemment fort.
    • Prise de distance par rapport aux notes écrites : l’élève ne doit pas lire ses notes.

 

Bonne chance à tous

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail