mention au bac
Instaurées en 1830, les mentions honorent toujours plus de bacheliers chaque année. Désormais, décrocher le bac ne suffit plus.
Les lycéens visent la mention, si possible « Très bien », pour se distinguer et, pensent-ils, favoriser leur insertion dans le supérieur.
Mais est-ce vraiment utile ? À quoi servent vraiment les mentions au bac ?

Comment est attribuée la mention au BAC ?

  • Mention Très Bien : Note égale ou supérieure à 16/20
  • Mention Bien : Note égale ou supérieure à 14/20 et inférieure à 16/20
  • Mention Assez Bien : Note égale ou supérieure à 12/20 et inférieure à 14/20

Avec 88,5% de réussite , le bac ne vaut rien sans mention

En 2016, 88,5 % des candidats au baccalauréat, toutes séries confondues, ont vu leurs efforts récompensés par la validation du sacro-saint diplôme. Du jamais vu, surtout quand on sait que ce chiffre atteint les 91,9 % en séries générales. Dès lors, difficile de se distinguer des autres sans décrocher une bonne mention. Car dans les faits, la mention est d’abord une question de valorisation de soi, une façon de signifier qu’on n’a pas obtenu le même diplôme que monsieur tout le monde.

« C’était la cerise sur le gâteau, explique Hugo titulaire d’un bac S mention « Bien ». Durant mes années de Première et de Terminale, je ne visais pas autre chose que la mention. C’était ma façon de prouver que j’étais meilleur que les autres car aujourd’hui tout le monde a le bac. Il ne vaut plus rien sans cet atout supplémentaire ».

Mais est-ce si sûr ?

Le BAC avec ou sans mention permet de s’inscrire dans les études supérieures

L’obtention du bac, quel qu’il soit, permet d’accéder aux études supérieures. Rares sont les filières qui exigent une mention pour sélectionner leurs étudiants. Mis à part les IEP (Institut d’études politiques) et quelques très grandes écoles, la mention n’est d’aucune utilité. Les CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles) recrutent leurs élèves avant même la validation du bac ; les écoles d’ingénieurs ou de commerce misent, elles, sur un concours pour opérer leur sélection enfin les facs, les STS (Section de techniciens supérieurs) et les IUT (Institut universitaire de technologie ) exigent seulement l’obtention du bac pour valider une inscription en première année d’études supérieures. Autant dire que le challenge n’est pas à la hauteur des espérances.

Des cadeaux pour les mentions Très Bien

La mention au bac ne représente donc plus aucun atout ? Seuls les « décrocheurs » de la mention TB peuvent encore saisir quelques occasions financières. Les banques récompensent en effet par de petites attentions leurs clients honorés ; les conseils généraux et régionaux – voire certaines municipalités – allouent encore des aides spéciales aux plus méritants. Mais les cas d’attribution restent extrêmement rares. Crise oblige.

Une « Bourse au mérite » est attribuée aux bacheliers mention TB et boursiers,  durant le premier cycle de leurs études supérieures, d’une valeur de 900 € par an.

Votre question : la mention passable existe t-elle ?

Pourquoi la mention au bac « Passable » attribuée entre 10/20 et 12/20 de moyenne générale au bac n’apparaît-elle pas sur le diplôme ? Uniquement parce que la mention « Passable » n’a existé que de 1962 à 1983.

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailhttps://www.reviser-bac.fr/wp-content/uploads/2016/10/diplome-bac.jpghttps://www.reviser-bac.fr/wp-content/uploads/2016/10/diplome-bac-150x150.jpgVéronique SeignolFiches pratiques baccalauréat
Instaurées en 1830, les mentions honorent toujours plus de bacheliers chaque année. Désormais, décrocher le bac ne suffit plus. Les lycéens visent la mention, si possible « Très bien », pour se distinguer et, pensent-ils, favoriser leur insertion dans le supérieur. Mais est-ce vraiment utile ? À quoi servent vraiment...