Sujet BAC séries S-ES français 2016 – commentaire

 

s-es-francais-premiere-2016-metropole-sujet-officiel

 

Corrigé BAC séries S-ES français 2016 – commentaire

Introduction

 

  • Vous pouviez partir de la définition et du but de l’éloge.
  • Ensuite, il ne fallait pas oublier de présenter le texte : extrait de l’Eloge funèbre d’Emile Zola d’Anatole France, 1902.
  • La problématique possible : De quelle manière Anatole France rend-il hommage à Emile Zola ?
  • Le plan rédigé bien sûr : Dans une première partie, nous présenterons le portrait d’un grand écrivain moral, puis dans un second temps, nous expliquerons les talents littéraires hors norme de Zola. Enfin, nous démontrerons qu’il était un auteur engagé.

 

Développement

 

  1. Le portrait moral d’un grand écrivain.

    1. Un réel hommage.
       
      • Il y a une forte implication du locuteur qui parle « au nom de ses amis » l.1 : Pronom personnel  » je  » + déterminant possessif  » A mon tour « + Aparté  » je le sais par moi-même  » l.12
      • Il y a également forte présence de l’auditoire : Adresse directe X2  » Messieurs  » l.1,10 ; présence du  » président de la société des gens de lettres » et du « ministre de l’instruction publique » l.7 + Pronom personnel  » vous  » qui désigne toutes les personnes présentes et pronom indéfini  » on  » qui, ici désigne également l’ensemble des lecteurs et confrères de Zola.
         
    2. Portrait d’un écrivain moral.
       
      • La simplicité et la bonté : Présentatif  » C’est un esprit de bonté. Zola était bon. » l.16 phrase simple et affirmative de cette qualité de Zola. + conjonction de coordination pour ajouter des qualités  » Il avait la candeur et la simplicité des grandes âmes  » l.16
      • Un homme moral :  » Il était profondément moral  » l.17, l’adverbe insiste sur cette autre qualité de Zola.  » son pessimisme apparent … un optimisme réel « , l’opposition de ces deux termes fait ressortir le dernier et dévoile encore une fois les qualités humaines de Zola.
         
  2. Des talents littéraires hors norme.

    1. Une oeuvre hors du commun.
       
      • Zola était travailleur, ce « puissant écrivain » l.12 a édifié son œuvre « pierre par pierre  » l.10
      • Son œuvre est immense : on relève le champ lexical de la grandeur  » immense, la grandeur, grandissant, forme colossale « .
         
    2. Les réactions du public face à son oeuvre.
       
      • La surprise : énumération  » on admirait, on s’étonnait, on louait, on admirait « ,  » avec surprise  » l.11
      • Une double et vive réaction : l’œuvre a suscité deux types de réaction, des critiques et de l’admiration : association des termes opposés par coordination « louanges et blâmes  » l11, « reproches sincères, et pourtant injustes  » l.13, « les invectives et les apologies » l.13 + vives réactions « avec une égale véhémence » l.12
         
  3. Un auteur engagé.

    1. Une véritable foi en l’Homme.
       
      • Une bonne connaissance de l’Homme : La ponctuation explicative des deux-points dans « il combattit le mal du temps  : la puissance de l’argent. » l.21 indique que Zola avait bien ciblé les défauts humains.
      • Une réelle foi en l’Homme : les adjectifs et compléments du nom « une foi obstinée au progrès de l’intelligence et de la justice » l.20. ; ainsi que le complément de but  » son amour fervent pour l’humanité » l.26 prouvent cette idée.
         
    2. Une forte volonté changer la société
       
      • Une bonne connaissance des classes sociales : les œuvres de Zola sont « des études sociales » l.20, les énumérations et expansions du nom « une société oisive, frivole, une aristocratie basse et nuisible » l.21, « les servitudes de l’ignorance, les dangers de l’alcool qui le livre imbécile et sans défense à toutes les oppressions, à toutes les misères, à toutes les hontes » l.23 indiquent une réelle connaissance des différentes classes sociales et de leurs défauts.
      • Un seul objectif : améliorer la société : les verbes d’action « il a peint, il poursuivit, il combattit x2, il ne flatta jamais, il s’efforça x2 » ainsi que les adjectifs « d’une main rude et vertueuse » l.18, « d’une haine vigoureuse  » l.20 montrent la détermination de Zola et sa volonté « de deviner et de prévoir une société meilleure. »l.26
         

Conclusion

 

  • Vous deviez réaliser un bilan des différentes idées trouvées.
  • Ouverture : Vous pouviez faire le rapprochement avec n’importe quel autre éloge du corpus.

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des ebooks de méthodologie pour aller plus loin

Avec ces ebooks vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

Comment réussir son écrit d'invention pour le BAC ? Comment réussir  la question corpus et l'écrit d'invention  Comment faire un commentaire de texte pour le BAC de français Comment faire un commentaire de texte et la question corpus