Sujet composition d’histoire

La décolonisation de la fin de la deuxième guerre mondiale aux années 1960

Corrigé de la Composition d’histoire: La décolonisation de la fin de la deuxième guerre mondiale aux années 1960

En 1945 , la fin de la Deuxième Guerre mondiale, voit la création d’une Organisation des Nations Unies porteuse de tous les espoirs de paix. L’Assemblée générale ne compte qu’une cinquantaine d’Etats ; à la fin des années 1960, plus du double. Pour expliquer cette augmentation, il faut passer par le processus de décolonisation qui a permis à un certain nombre de  devenir ainsi indépendants. La guerre a permis de modifier les équilibres politiques des Empires. Entre 1945 et la fin des années 60 , l’essentiel des territoires dépendants accèdent à l’indépendance, selon des rythmes et des processus très différents.

Comment s’explique la rapide disparition du système colonial ?

Nous verrons d’abord les rythmes de l’émancipation, puis les  modalités différenciées pour analyser enfin les nouveaux problèmes que vont rencontrer ces nouveaux Etats.

I Les rythmes de l’émancipation

  • 1°) les facteurs ou moteurs de la décolonisation : la guerre, le rôle des 2 Grands, le rôle des élites locales ( donner des exemples)
  • 2°) La décolonisation en Asie
    • Empire britannique des Indes
    • Les Indes néerlandaises
    • La conférence de Bandung en 1955 
  • 3°) La décolonisation en Afrique
    • la décolonisation française
    • la décolonisation britannique

II Des modalités différenciées

  • 1°) les délicats enjeux de la Guerre froide : exemple avec la guerre d’Indochine
  • 2°) le cas de la décolonisation des colonies de peuplement comme le Kenya, la Rhodésie ou l’Algérie

Peut-on opposer une décolonisation française à une décolonisation britannique ( guerre, négociation)

III Nouveaux problèmes pour les nouveaux Etats

  • 1°) Une décolonisation inachevée avec des problèmes internes non réglés ( exemple du cône Sud de l’Afrique où la Rhodésie est toujours sous domination blanche)
  • 2°) Des Etats fragiles : traditionalisme, corruption, clientélisme, pauvreté, problèmes frontaliers, démographie….
  • 3°) Des difficultés économiques  et le désir de compter dans l’économie mondiale ( NOEI)
  • 4°) Une unité impossible du Tiers-Monde ( Sauvy) : mouvement des non-alignés à Belgrade en 1961

La décolonisation a donc été un processus  long, complexe ,imparfait et inachevé à la fin des années  1960. Le Tiers –Monde a bien eu le  désir de s’affirmer sur la scène internationale et veut compter dans l’économie mondiale, mais bientôt il sera écartelé entre les 2 Grands et on assistera, après des rêves d’unité,  à sa grande diversification dans les décennies qui suivront.

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail