Comment faire une bonne explication de texte au BAC de philosophie ?

 

Le commentaire de texte au BAC est basé sur un texte d’une longueur de 10 à 20 lignes, d’un auteur figurant dans la liste du programme.

En série générale, il s’agit d’expliquer le texte, c’est à dire de montrer que vous avez compris le texte, de cerner et de rendre compte du problème soulevé dans le texte. Il s’agit également d’en dégager l’intérêt philosophique.

   

Une première lecture

    

Dans un premier temps, il faut s’assurer de bien comprendre le texte et pour cela il est indispensable de le lire et le relire autant de fois que cela est nécessaire

Il faut pouvoir dégager la thèse après plusieurs lectures sans qu’aucun doute ne soit possible. Dans le cas contraire, si des doutes subsistaient, il serait mieux de changer de sujet (et de choisir l’un des sujets de dissertations). 

Lors de la lecture, il est également conseillé de souligner le ou les concepts importants de façon à bien cadrer la problématique. Il est possible de souligner d’une certaine couleur, les idées importantes qui renvoient au concept à analyser et d’une autre couleur les mots logiques qui indiquent les étapes du raisonnement, par exemple les connecteurs, « car », « donc », « mais », « ainsi ».

 

Au brouillon

 

Il ne faut surtout pas commettre l’erreur de tenter de traiter un sujet comme une explication de texte en philosophie au propre directement, le brouillon est indispensable

Par conséquent, au brouillon, toujours dégager le thème de l’extrait à étudier et la question soulevée à laquelle il répond, enfin il ne faut pas négliger la thèse, la réponse à la question soulevée. Une structure logique domine fatalement dans un texte quel qu’il soit, il en faut saisir les ramifications, comme la thèse, les arguments et les objections avec leurs représentants et le mouvement auquel ils appartiennent. Il va de soi que la problématique doit être formulée, il sera donc nécessaire de décomposer la question en deux ou trois points. Des pistes de réflexion devront être proposées de façon à souligner la partie critique du devoir. 

Nous pouvons ainsi avoir en premier point, le caractère paradoxal de la thèse et en second, l’impact dans l’histoire de la philosophie

Avec soin, lorsque les arguments essentiels constituant les grandes lignes du devoir sont posés sans être vraiment rédigés au brouillon, il s’agit de penser à construire une bonne conclusion qui fera la synthèse du travail fait et qui en dernier lieu proposera une ouverture qui doit élargir le sujet. 

L’introduction ne se rédige pas au brouillon, il est préférable de poser les idées relatives à l’introduction après avoir trouvé un plan d’étude du texte, car c’est dans l’introduction que le plan devra être annoncé.

 

Le travail de rédaction

 

L’introduction ne doit pas être un résumé de texte, il faut se concentrer sur le thème et poser la problématique.

Le travail de l’explication se fait en deux ou trois parties, suivant le plan du texte. L’idée doit toujours trouver une justification par une citation, les affirmations abstraites doivent être illustrées. Aucune impasse ne doit être faite, toutes les idées sont supposées faire l’objet d’une étude approfondie. Il faut toujours faire preuve d’un esprit critique, éviter la paraphrase, interroger le texte et supposer que le lecteur soit tout à fait ignorant du contenu de texte de manière à se monter le plus précis possible. La partie critique peut se construire en deux temps, les objections et les réponses aux objections par exemple. Dans tous les cas, l’adhésion pure et simple aux propos de l’auteur est à éviter, questionner est l’essentiel de la démarche à suivre, questionner les idées et le mode d’argumentation de l’auteur. Il faut tenter de faire preuve de méthodologie et de clarifier le texte.

 

L’essentiel à retenir

 

  • Bien lire le texte plusieurs fois si nécessaire, souligner les concepts à analyser, les mots importants et les connecteurs de façon à saisir la structure du texte.
  • Au brouillon, toujours noter les idées critiques relatives à la problématique soulevée par le texte et tenter de développer autour du thème et de la thèse.
  • L’introduction reprendra une éventuelle reformulation de la question si elle est estimée nécessaire et une annonce du plan de réflexion.
  • Enfin, la conclusion fera la synthèse de l’ensemble et non un résumé puis proposera une ouverture qui élargira le sujet. 

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Un ebook de méthodologie pour aller plus loin

Avec cet ebook rédigé par un professeur de philosophie enseignant en Terminal, correcteur au BAC et examinateur à l'oral du BAC,  vous apprendrez la bonne méthode, pourrez travailler pas à pas sur des exemples, et étudier des corrigés d'épreuves précédentes.

comment faire une dissertation de philosophie pour le BAC